Les tendances webdesign

La révolution mobile et tablette continue d’influencer et modifier les habitudes sur desktop. La dernière étude de MillwardBrown annonçait il y a quelques semaines que le smartphone était devenu le premier écran (147 minutes par jour dessus) dépassant la télévision (113minutes) et les ordinateurs (108minutes). Ces changements de consommations ont un impact sur la manière d’envisager le design et l’expérience offerte aux internautes. Voici une liste des tendances pour 2014 en terme de webdesign.

 

ABA-hero-4

La première des tendances est la mobilité. Il est maintenant indispensable de proposer des sites responsives afin de permettre l’optimisation sur tous les écrans. Si l’on prend les chiffres des Etats-Unis, 90% des adultes possèdent un portable, 63% l’utilisent pour aller en ligne et 34% utilisent leur portable et non leur ordinateur pour accéder à Internet. Il ne faut donc plus penser qu’en matière d’écran d’ordinateur. La pensée du « mobile first » se développe; c’est l’ordinateur qui passe en deuxième et s’adapte au tactile et aux manières de naviguer. Repenser le design passe par la modification du scroll et une prolifération des sites monopages pour un accès simplifié via toutes les interfaces. Le scroll ne se réduit plus à la verticalité grâce au scroll horizontal (à voir ici www.clholloway.co.za/ et ici http://jandk.fr/ )  et au scroll infini (en voilà un sur l’espace http://nasaprospect.com/) qui permet d’éviter de charger de nouvelles pages et de devoir cliquer sur des liens pour accéder à plus d’informations. Ces nouveautés sont à la fois un besoin dans beaucoup de cas mais aussi une mode. La navigation se veut à la fois simplifiée pourtant, on trouve aussi de nombreux sites originaux pour offrir une expérience de navigation inhabituelle et immersive qui permet une plus grande expérience client.

condezine_2014_new_graphic_design_by_nyclaudiotesta-d6itbsc

Fini les longs textes, les discours et les paragraphes d’explication, tout doit maintenant passer par le visuel. Photo et vidéo remplacent le blabla pour mettre en scène les informations. L’image est maintenant omniprésente en background, travaillée pour accompagner les quelques textes qui subsistent. On sent les influences d’Instagram et de Pinterest dans cette mode des images floues, des coupes et des incrustations de typographies faites sur mesure (on laisse tomber les fonts de base). Le texte et l’image sont de moins en moins dissociés grâce à l’intégration des deux pour offrir une illustration à la fois attractive et utile pour l’internaute. Entre texte et image, la datavisualisation est elle aussi une tendance qui permet la simplification des informations grâce aux infographies et aux pictogrammes. Comme l’image, la vidéo n’est maintenant plus un ajout ponctuel mais une partie de l’expérience utilisateur. Présumée à l’origine de 90% du trafic web en 2017 par Cisco, elle séduit par son côté ludique et sa facilité d’être partagée sur les réseaux sociaux. Comme pour la photo, elle devient partie intégrante des sites et se jouent en arrière plan.

 

flatdesign

Le grand public n’avait jamais réussi à le prononcer de la bonne manière en une seule tentative, ça tombe bien, le skeuomorphisme est terminé. Place maintenant au flat design. Plus de dégradé, plus de textures, plus d’ombres portées mais des couleurs flashys et une interface minimaliste. Les sites mettent en avant les textes et le contenu. Démocratisé à grande échelle par Microsoft pour ses Windows Phone et Windows 8, le flat design est maintenant présent partout, des appareils Apple au géant Facebook. Le flat design s’accompagne de boutons plus gros, de typographies sur-mesure pour rendre le texte lui-même visuel et l’intégrer au maximum aux images. La composition en « bloc » est elle aussi largement utilisée. Tout comme le webdesign géométrique.

brahma-website

Bonus : Pour le reste des tendances, on note que la navigation synchronisée pour une expérience multi appareils permet une expérience de jeu plus immersive (par exemple ce jeu d’Adidas), que le CMS est de plus en plus présent et que le HTML5 prend doucement le pas sur Flash, qui ne sert quasiment plus qu’aux vidéos.

 

Sources :

Ces tendances sont basées sur l’étude réalisée par l’agence Vansken à retrouver ici : http://www.vanksen.fr/blog/les-10-tendances-webdesign-de-2014/

Pour retrouver l’étude complète réalisée par MillwardBrown, c’est ici (http://www.millwardbrown.com/adreaction/2014/report/Millward-Brown_AdReaction-2014_Global.pdf)

Données sur les utilisations du portable aux USA : http://www.pewinternet.org/fact-sheets/mobile-technology-fact-sheet/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *