Le e-commerce ne connaît pas la crise

 Pour la première fois de son histoire, le e-commerce a dépassé la barre symbolique des 50 milliards d’euros de bénéfice en France en 2013 (51,1 milliards exactement). Le double par rapport à il y a cinq ans, et six fois plus qu’il y a huit ans. Il suffit de comparer l’augmentation cette année en terme de e-commerce et dans le commerce traditionnel : +13,5% pour le premier contre 1,8% pour le second. La France reste donc dans le trio de tête européen derrière l’Allemagne (60 milliards) et le Royaume-Uni (100 milliards).

Deux raisons à cette croissance : les sites e-commerce sont de plus en plus présents, on compte 138 000 sites actifs à la fin 2013 soit une augmentation de 20 000 sites sur un an et le nombre de consommateurs ne cessent de croître, 33,8 millions de Français ayant décidés de faire au moins un achat sur le web. La montée en flèche des achats via smartphone et tablette permet de faire grimper le nombre de transactions électroniques à près de 600 millions sur l’année. Une seule baisse dans le constat : le montant du panier moyen est en baisse de 3,5% par rapport à 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *